• 48

    48

    Abby n’en revenait pas des confessions de son père. Elle savait que sa mère n’était pas une sainte et ça depuis ce qu’elle avait fait à son professeur d’école il y a quatre ans.

    - Donc, ce que tu veux me dire, c’est que maman, t’a menacer pour que tu restes à ses côtés et qu’elle t’a poussé à lui passé la bague aux doigts ? Non, mais franchement, c’est réellement absurde. Je sais que maman est un peu garce quand elle si met, mais je ne la vois pas faire ça. Ce que tu avances est un peu… Surréaliste, tu es sur de ce que tu dis ? Dit moi la vérité, maman n’est pas ce genre de personne, elle ne ferait même pas de mal à une mouche. Enfin de mon point de vue.

    48

    - Pourtant c’est la vérité. Répondit Mathieu. Tu voulais la vérité, je te l’ai dit, ta mère peut être très effrayante quand elle si met. Si tu ne fais pas ce qu’elle veut, elle te le fera payer. 

    - A vrai dire, je ne l’ai jamais réellement vue a l’œuvre, je me souviens qu’un jour je me suis plein de mon professeur de math, elle est allé régler l’histoire et du jour au lendemain on en a plus entendu parler. Maman c’est toujours comporté comme une mère le ferait avec moi. Alors je ne comprends pas, explique moi comme peut-elle être un vrai monstre ?

    - Ta mère est comme ça car elle a toujours été jalouse de ce que posséder sa petite sœur. Elles ont deux ans de différence. A l’époque ta mère et moi faisons partie des populaires, sa sœur était ma meilleure amie. Ashley a donné tout son essence pour pouvoir bousiller sa vie. Ashley était la beauté du collège tandis que sa sœur était l’intello. Deux personnages très différents. Mais malgré toute la haine que lui porter Ashley, sa sœur la vénérer comme si elle était le dieu en personne. 

    48

    Tout en parlant avec sa fille, Mathieu réfléchissait. Il se demandait si il devait dire toute la vérité à propos des jumeaux, qu’il en avait vendu l’un des deux jusqu’à qu’il le coince. Il était retissant et avait peur qu’elle lui en veuille ou lui fasse des reproches. Mais au point où il était partie, il se devait de toujours dire la vérité à sa progéniture. 

    48

    Il la détaillait encore un peu. Sa fille avait changé, mûrit, elle était devenue une femme. Il savait qu’elle restera tout de même sa petite fille chérie quoi qu’elle fasse. Il pensa tout d’un coup au jumeau et se demanda si ça aurait été la même chose s’il les avait vus grandir comme il avait vue grandir Abby. Pourtant il savait que les jumeau avait été conçu avec amour, pas comme Abby. 

    - J’ai… J’ai quelque chose de très important à te dire. J’ai fait semblant d’avoir emprunté de l’argent à Asher et je ne l’ai jamais utilisé et rendu. Mais vu que je n’ai jamais pu le coincé, je me suis laissé un délai d’un an et j’ai vendu en quelque sorte Eva… 

    48

    - Que… Quoi ? Tu n’es pas sérieux ? Eva n’a rien à voir dans cette histoire. Tu embarques une adolescente.

    - Jusqu’à temps qu’on le coince. On pourra la sauver juste après.

    - Tu as intérêt que ça marche, je suis responsable de cette affaire. Dit-elle n’ayant pas envie d’avoir des histoires.