• • 51 •

    • 51 •

     

    Un peu plus tard dans la soirée, dans une petite maisonnette située au centre de Brooklyn, une femme d’une quarantaine d’année, attendait patiemment son mari. Il avait à priori des comptes à se rendre. Ashley Turner avait trouvé un peu plus tôt en faisant le ménage, des documents que normalement elle n’aurait pas dû trouver. Elle savait que normalement son mari ne lui caché jamais rien. Elle connaissait tous ses faits et gestes, à commencer par cette enquête sur Asher Wilson qu’il avait entamé quelques années auparavant. Elle entendit le cliquetis de la porte d’entrée, puis son mari entrée dans leur cocon.

    - Je suis rentrée Ashley, tu ne devineras jamais avec qui j’étais et qui est notre nouveau chef. 

    - Qui ça ? Cindy ? Je ne savais pas qu’elle était devenue un flic hors pair, à moins qu’il s’agisse d’une nouvelle enquête. Dit Ashley avec un humour noire.

     

    • 51 •

     

    - Cindy… ? Ça fait plus de vingt ans que je n’ai pas vu Cindy est tu me parles d’elle ? Enfin bref, non, ce n’est pas elle. Abby est de retour. J’ai été choqué de la revoir. Tu te rends compte, pendant que nous on la cherche, mademoiselle devient notre nouveau chef…Franchement ou va le monde. Notre chef et plus jeune que nous.

     

    • 51 •

     

    Ashley regarda son mari bizarrement en clignant à plusieurs reprises les yeux essayant d’assimiler toute ses informations. Sa fille, sa chair et son sang était vivante et elle était là quelques parts dans Brooklyn.

     

    • 51 •

     

    - Qu…Comment ça ? Abby… ? Mais… Mais pourquoi n’est-elle pas venue me voir, moi la première. C’est impossible, tu as du halluciner… Depuis combien de temps est-elle de retour ? Va-t-elle bien ? S’il te plait dit moi qu’elle revient vivre à la maison Mathieu. Je…J’espérais que si, elle reviendrait, la première personne qu’elle viendrait voir, c’est moi, sa mère. Tu ne pouvais pas la ramener à la maison de force. C’est ta fille à toi aussi après tout…

     

    • 51 •

     

    - Ecoute, Abby n’est plus la petite fille qu’elle était autrefois. Répondit Mathieu. Ce serait difficile pour moi de la ramener à la maison. Abby n’est plus une enfant, ni une adolescente, c’est une adulte qui à priori sait ce qu’elle fait.

     

    • 51 •

     

    - Sait ce qu’elle fait… Mais tu es inconscient ma parole. Abby a peut-être était kidnappé, battu à mort avant qu’on la relâche.

    - C’est repartie pour un tour. Il faudrait réellement que tu arrêtes de te faire des films, ça devient désespèrent à la longue. Ta fille n’a pas été kidnappée ou battu à mort comme tu dis. Elle était…comment dire… En train d’enquêter sur la mort d’Ethan. Elle est en ce moment infiltrée tout comme moi dans le repaire d’Asher. Tu sais tés bien que la mort d’Ethan l’a affecté à un point que tu ne peux même pas imaginer. Donc arrête de t’imaginer des choses qui pouvait certes mais qui n’est pas arrivé.

    Elle crut très mal entendre tout ce que son cher mari venait de sortir de sa bouche.

    - Abby est en train de faire quoi ? Pour qui ? Chez qui ? Ne me dit pas aussi qu’elle s’est entrainer dans ce guêtapant pour un mort. Je refuse que ma fille se mette en danger pour cette affaire Mathieu. Je m’en fiche, fais ce que tu veux, mais dissuade là, peu importe les moyens que tu importes. Comme tu vas me dire pourquoi tu recherches Cindy !

     

    • 51 •

     

    - Qu… Comment tu sais ? Je veux dire, ça devait rester confidentiel. Ne te fait pas de bile, si je la recherche c’est simplement pour savoir ce qu’elle était devenue. Je te vois venir Ashley, non, je ne suis plus amoureux d’elle et ça, depuis bien longtemps. Tu sais très bien que c’est toi que j’aime. Pourquoi je me justifie. Pourquoi as-tu fouillé dans mes affaires ?

     

    • 51 •

     

    - Ne me fait pas la morale ! Je suis tombé dessus par pur hasard. Alors dit moi, dit moi ce que tu as sue quand tu l’as surveillé ? Qu’elle ait deux mômes qui sont les tient… Non, non, non ne me fait pas ses yeux là, j’ai tout lu Mathieu. Comment as-tu pu aller jusqu’à essayer de savoir si se sont tes gamins ou pas. Qu’es ce que tu t’en fou ? Dit moi Mathieu. DIT MOI ! 

    - S’il te plait, parlons en calmement Ashley. Je voulais simplement savoir. Après tout je me sans concerné. 

    - Concerné de quoi ? N’oublie pas ou est ta place Mathieu. L’avertie Ashley. 

    - Oui…Je sais ou est ma place, il me semble que tu me l’as bien fait comprendre il y a 20 ans. Marmonna Mathieu. 

    - Oui, je sais que tu le sais Mathieu. Redit-elle. Si tu ne veux pas qu’il arrive se que je t’avais juré à cette époque-là, tu as intérêt de rester auprès de moi.