• • 55 •

    • 55 •

     

    Tina et Jessica suivirent Éva dans la ruelle. La brune s'était mise à genoux regardant les marques sur le visage de son frère. S'il respirait c'est qu'il n'était pas amoché tant que ça. Encore heureux qu'ils n'avaient pas tabassé à mort Evan. Peut-être était-ce réellement un règlement de comptes...

     

    • 55 •

     

    Tina tapa sur la joue d'Evan essayant d'avoir un quelconque signe de vie.

    - Non Tina, je ne suis pas mort... Comme si je n'avais pas déjà mal, tu es obligée de me taper encore plus. Dis-le si tu veux que je meurs plus vite. Dit Evan, les yeux clos.

    - Qui t'as fait ça ? C'est Brady ? Je savais que c'était un mec louche. Quand je t'avais dit de rompre avec lui. Lui dit Éva en essayant de le soulever pour le mettre debout.

    - Éva lâche-le. Réprimanda Jessica. Il nous le dira peut-être tout à l'heure.

    - Non, je veux savoir maintenant. Evan, il faut que tu en parles à papa. Peut-être que lui pourra faire quelque chose aux personnes qui t'ont fait ça. As-tu vu leurs visages ? À quoi ressemblaient-ils ? Vieux, jeunes ? Ou encore beaux, moches ou c'était des filles...

    - Éva ! Arrête avec tes questions. Il n'est réellement pas en état de répondre pour le moment. Ton père ne fera rien s'il ne sait pas ce qui s'est réellement passé. Car il n'est pas censé savoir que vous avez été en boîte de nuit ce soir. N'oublie pas ça. Lâcha Jessica.

    - Oui Éva. Attendons qu'il aille mieux. Gronda à son tour Tina un peu trop sérieuse depuis le début de cette histoire.

    - Parlez comme si je n'étais pas là. Dit Evan. Vous parlez trop. Je ne sais pas ce qu'il s'est réellement passé. Si je le savais, je vous l'aurais dit.

     

    • 55 •

     

    - EVANNNN ! S'exclama Éva. Tout le monde sait que tu préfères souffrir que de dire réellement ce qui s'est passé. Donc ne fais pas le dur.

    - Un point pour Éva, Evan. Ce qu'il te faudrait, c'est de la torture pour te faire avouer ce qui s'est réellement passé.

    - Bande de rabat-joies. Lâcha Evan.

    - Bah ouais. Mais tu vas nous dire quand même ce qu'il t'est réellement arrivé.

    - Humm... Peut-être. Dit-il en soulevant les épaules avec difficulté.

    - Oh que si tu vas nous dire ce qui s'est passé. Sinon, je te jure que tu vas le regretter.

    - Bouh... Arrête Éva, tu fais peur.

    - Fais attention, je ne répondrai plus de mes actes, jeune Padawane.
     

    *
    *    *

    • 55 •

     

    La journée venait enfin de se terminer pour Franck, une journée très épuisante. Il pensait, au départ,  juste assister à la réunion puis ensuite rentrer chez lui. Il était minuit tout de même. Il rejoignit donc sa femme assise sur le canapé.

    - Je pensais que tu rentrais après ta réunion ! À moins qu'elle se soit éternisée. Tu devrais demander une augmentation si c'est comme ça.

    - Je le pense, moi aussi... Marmonna Franck.

    - Non mais c'est vrai ! Je pensais que vu que tu es en vacances, on allait enfin pouvoir profiter, toi et moi ! Mais franchement, te faire venir à 6h du matin pour une réunion de dernière minute, ils ont un de ces culots. Je pense que tu devrais sérieusement y penser. S'exclama la mère de famille.

    - Il s'est passé trop de choses aujourd'hui pour que je pense à une éventuelle augmentation. Je pense que tu as raison. Mathieu est de retour et on doit travailler ensemble sur une affaire ! Et devine qui est notre chef ? Abby Turner, la petite amie d'Asher Wilson ! Enfin sous couverture. C'est bien la fille de Mathieu. S'exclama à son tour Franck d'une traite.

    - Haha. Tu vois ! Je te l'avais dit. Minute, elle ne m'avait pas l'air d'un agent quand on l'a vue, mais plutôt d'une prostituée. Tu es sûr que c'était elle et pas un sosie ? Demanda Cindy sceptique, rien ne pouvait être impossible après tout.

    - Je t'assure que c'était bien elle. Il n'y a pas 45 Abby Turner dans Brooklyn. Elle nous a collé une nouvelle affaire. Avoua Franck sûr de lui.

    - C'est pour ça que tu rentres tard. Éva dort chez Tina ce soir et Evan... Il doit encore être chez Brady ! Je pensais qu'on allait se faire une petite soirée en amoureux....

     

    • 55 •

     

    - Je sais, je pensais aussi passer la soirée avec toi. Cependant, avec la nouvelle affaire qu'elle nous à collé, je devais rester au poste pour l'étudier !

    - Tu veux m'en parler ? C'est si important que ça ? Cette affaire a l'air de te chagriner un peu. Lui dit sa femme en posant sa main sur son épaule.

    - C'est confidentiel. La réprimanda-t-il.

    - Comme tu veux !

    - Bon ! Rétorqua-t-il en fin de compte. Nous enquêtons sur Asher Wilson, le fils de ton patron. Apparemment, il n'a pas l'air blanc comme neige. Il fait du trafic illégal et il est soupçonné du meurtre de plusieurs personnes...

    -... Hein... Lui coupa-t-elle la parole.

    - Ashley Turner s'est infiltrée dans son réseau depuis pas mal de temps pour essayer de trouver le plus de preuves possible.

    - Tu déconnes là, j'espère .

    - Non... C'est un truc de fou... Les petites enquêtes qu'on faisait bien avant et qui nous ont emmenées nulle part, elle nous les a résolues en un claquement de doigts. Je ne sais pas si tu te rends compte un peu. C'est pour ça que tu as vu Abby chez les Wilson. Elle se fait passer pour une strip-teaseuse. Expliqua Franck.

    - Ce que tu veux me dire... C'est que le fils de mon patron est... Genre... Le patron de la mafia... Pas possible.

    - Exactement ! Mais comme on n'a pas assez de preuves sur lui, il faut que tout le monde s'y mette. C'est pour ça que certains sont déjà sur le terrain. Je suis tout autant choqué que toi. S'offusqua le brun.

    - Absurde... Tu viens de m'en apprendre une bonne là. Je pensais qu'il était distant juste parce qu'il était mal à l'aise en présence de son père.

     

    • 55 •

     

    - Moi aussi... Surtout, garde ces informations pour toi. Termina-t-il une bonne fois pour toutes.