• • 58 •

    Et pendant que le commissariat était toujours en service à une heure presque tardive, oui, parce que le soleil était toujours là à cause des heures d’été, deux jeunes filles discutaient entre elles, attendant leur troisième copine qui n’avait pas encore pointé le bout de son nez. Elles profitaient aussi du soleil, le mois de Juin était en train de prendre fin sur Brooklyn !

     

    • 58 •

     

    Leur conversation tournait autour de leur soirée spécial anniversaire des jumeaux et ou la brunette avait rencontré son apollon. Bien entendu avec la langue de vipère de son amie Tina, Jessica avait été informée de ce qu'il s'était passé quand l'alien les avait surprit sur la piste de danse lors du cas d'urgence d'Evan. Jessica s'étant éclipsée pour aller jouer au billard avec un total inconnu. D'ailleurs, les deux compères avaient essayé d'en savoir un peu plus sur cet homme mystère.

     

    • 58 •

     

    - Bon et que comptes tu faire pour revoir ce mec ? Je sais que Brooklyn est petit, mais qui te dis qu'il est d'ici ?

    - Tu es bigleuse ou quoi ? C'est le fils de Tobias Wilson, tu sais le gars qui était là, la dernière fois au repas.

    Tina leva les yeux au ciel, essayant de se rappeler de la soirée puis ensuite de l'anniversaire puis regarda à nouveau son amie avec un sourire innocent.

    - Ah oui. Elle se rappela aussi que ce beau brun avait déjà une petite amie et que pour Éva ce ne sera pas gagné de conquérir le cœur de cet homme. Et que comptes tu faire, donc ? Il a déjà une copine.

     

    • 58 •

     

    - Je n’en sais rien. Et pi’ si c’était réellement sa petite copine, on n’aurait pas flirté librement tous les deux.

     

    • 58 •

     

    - Quoi ? Tu n'en sais rien ?! Mais il faut que tu ailles le retrouver meuf, quitte à raser toutes les rues et toutes les boîtes de nuit de Brooklyn. Dit une voix derrière elle. Et comme tu dis, ça m’étonnerait qu’elle soit sa copine, il l’a même pas reluqué de la soirée la dernière fois. Je pense qu’il a prit une prostituée pour qu’elle soit sa cavalière pour faire enrager son daron.

    La métisse et la brune se retournèrent en catimini apercevant ainsi leur blonde préférée sortir de chez elle avec la langue pas pendue du tout et déblatérant son récit. Cette dernière avait entendu leur conversation sur ledit Apollon d'Eva. Et apparemment, elle était aussi de bonne humeur.

    - Ça va nous prendre des heures, des jours, des semaines voir des années si on procède comme ça. Râla Tina.

     

    • 58 •

     

    Commençant à être mal à l’aise sur le sujet, Éva préféra alors changer de sujet et regarda son amie blonde qui s'était plantée devant elles. Elle aussi voulait tout savoir sur ce gars mystérieux dont Jessica ne voulait pas parler.

    - Et toi, miss je-cache-l’existence-d'un-mec-à-ses-meilleures-copines dit nous tout.

    Jessica regarda ailleurs et enfin, elle osa en parler avec ses comparses qui bouillonnaient d’excitation intérieurement, prêtes à en savoir plus sur sa soirée sans ses deux copines. Elle leur raconta alors dans les moindres détails, sa soirée croustillante, toute rougissante.

     

    • 58 •

     

    Ça avait commencé quand je me suis disputée avec Evan sur son tirage de gueule. Vous connaissez Evan et son caractère de « je ne dis rien mais je bouillonne intérieurement ? ». Il était installé dans un coin et j’essayais de le tirer vers la piste de danse. Mais vu qu'il m'avait jeté comme une vieille chaussette, je l'ai insulté et je suis partie sans en dire plus.

     

    • 58 •

     

    J’étais donc partie à l’étage du dessus, là où on entendait un peu moins la musique et alors que j’étais en train de me prendre en selfie, en solo, comme à mon habitude, il était apparu devant moi avec un sourire moqueur scotché sur le visage. Au départ je ne le calculais pas, trop obnubilée par mon téléphone. Il s'est avancé vers moi et c'est là que j'ai compris que son sourire moqueur m'était destiné. Au départ, je voulais me lever pour lui faire ravaler son sourire débile, mais de près, je ne voulais pas lui amocher son si beau minois. C’est vrai qu’après tout, il était à tomber par terre.

     

    • 58 •

     

    - Tu es toute seule ? Pourquoi tu ne vas pas en bas pour danser ? M’avait-il demandé.

    J'ai baissé mon téléphone et je me suis relevée pour lui faire face. Et comme par hasard, je me suis retrouvée maladroite et j'ai failli me retrouver fesses sur le canapé s’il ne m'avait pas retenue de justesse. Je vous promets les filles, à ce moment, j'étais rouge tomate. Et en plus de ça, je suis restée muette à cause de la proximité. Je ne voulais pas paraître débile à bégayer, du coup, j’ai préféré me taire. On est resté un moment sans parler, dans la même position et ce jusqu’à ce que je réussisse à me ressaisir car sinon je crois que je n'aurais pas été en face de vous aujourd'hui.

     

    • 58 •

     

    Ensuite on a parlé pendant plus de dix bonnes minutes jusqu'à ce qu'il me propose de jouer au billard avec lui. On a appris à se connaître un peu mieux, même si ce n'est pas trop ça, nous avons rigolé ensemble. Il s'est foutu à plusieurs reprises de moi car de base je ne sais pas jouer au billard et il m'a même promis qu'il m'apprendrait. Par la suite Tina est arrivée pour m'informer qu'Evan s'était fait agressé. Et bien entendu, avant que je m’éclipse, il m'a passé son numéro de téléphone et je lui ai passé le mien.

     

    • 58 •

     

    - Et qu'est-ce que tu attends pour le joindre ? Demanda Tina.

    - D'abord je veux savoir son prénom ! Avant même que tu le fréquentes, il faudra qu'il passe par la case Scott. Informa Éva sous l'ironie.

    - Il s'appelle Izaac. Et même pas en rêve, Eva. Tu ne m’as pas demandé l’heure qu’il était quand tu es allée accoster ton cher Appolon.

    Jessica lui avait répondu d’un ton froid et plein de reproche. Eva leva donc les yeux vers son amie, se demandant d’un seul coup ce qu’il lui arrivait pour qu’elle lui parle comme ça. Lui avait-elle fait quelque chose pendant la semaine ? Pourtant, elles ne s’étaient presque pas vues étant donné que Jessica passait sa vie à lire des bouquins enfermée entre quatre murs.

    - Rooh, ça va, je plaisante. Ce n’est pas croyable comme tu prends tout au premier degré, Jess.

     

    • 58 •

     

    - On sait tous combien tu aimes te mêler de ce qui ne te regarde pas. Cracha la blonde avec un regard plein de sous-entendus en direction de la brune.

    - Et si tu allais le rejoindre ton Izaac demain soir ? Demanda Éva pour dégriser au mieux son amie et n’aimant pas comment elle lui parlait.

    À vrai dire, elle voulait retrouver Asher, elle s'en voulait d'un seul coup car elle n'avait pas récupéré son numéro comme l'avait fait son amie. Du coup, ce serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Elle se sentait minable. Tina n'était pas dupe des intentions de sa meilleure copine. Elle savait qu'elle voulait elle aussi retrouver son apollon.

     

    • 58 •

     

    - Ce n'est pas plutôt pour trouver ton bel Apollon ?

    Éva devint tout d'un coup rouge écrevisse et ses deux amies comprirent alors la résolution de la brune.

    - Je voudrais aussi emmener Evan, depuis qu'il n'est plus avec Woody Woodpecker, il reste enfermé dans sa chambre. Il a enfin ouvert les yeux sur ce connard et je voudrais fêter ça.

     

    • 58 •

     

    - Eva ! Gronda Jessica. On t’a dit quoi déjà sur le sujet. Laisse Evan régler ses problèmes. Et en plus de ça, s’il te voit avec le fils Wilson, il risque de ne pas être content du tout.

    - Je veux juste lui faire changer les idées c’est tout. Et je dis simplement que je suis heureuse qu’il ai ouvert les yeux.

    Tina se sentait seule tout d'un coup, c'était la seule qui n'avait rencontré personne pendant leur soirée et il fallait qu'elle y remédie. Trouver à son tour son futur prince charmant.

     

    J'ai eu un énorme bug avec mes simsettes. Tina a eu un bug avec son corps pendant les poses au niveau des jambes et Jessica ne voulait pas faire l'expression faciale imposée. Il n' y a que Éva qui était obéissante.