• Live or die

    Live or die (Histoire)

    Live or die (Histoire)

    Pour ceux qui son plus à l'aise avec d'autre platforme, l'histoire est aussi publié ici

    Résumé

    " Au si loin que je m'en souvienne, je n'ai jamais cru à ces mots : "Rêve", "Espoir", "Fin heureuse" et "Cauchemar", Jusqu'à ce jour qui a changé ma vie. Je voulais croire pour une fois au grand amour. " Eva Scott

    "Depuis mon plus jeune âge, j'ai vécu dans la richesse, mais l'habit ne fait pas le moine. Aujourd'hui  déshérité de la fortune de mon paternel me voici bandit comme le fameux "Robin des bois". Tandis que lui fait le bien, moi je fais le mal. Personne ne sait qui je suis. Jusqu'à que mes yeux se posent sur la seule personne qui arrivera peut-être à me faire changer... ou peut-être pas." Asher Wilson"

    Voilà  comment je vais commencer à vivre : "Notre rencontre sera fortuite, notre baiser sera accidentel, nos sentiments seront réciproques, notre découverte sera salée, notre secret sucré, la menace défiera notre cœur, la mort nous enlèvera la vie peut-être... Mais la vengeance sera sanglante. " Eva Scott et Asher Wilson

    Suivez les aventures de deux amants qui ont tous ou presque tous en commun.

     

    Galerie  -  Personnages  -  En coulisse

     

    Live or die (Histoire)

    Prologue

     

    Live or die (Histoire)

     

    Mise  à Jour 1 ♥ Mise à Jour 2  ♥ Mise à Jour 3 ♥ Mise à Jour 4 ♥ Mise à Jour 5 (En préparation) ♥ Mise à Jour 6♥ Mise à Jour 7 ♥ Mise à Jour 8 ♥ Mise à Jour 9 ♥ Mise à Jour 10 ♥

     

  • Prologue 

    Les yeux étaient humidifiés par les larmes qu'elle déversait, la peur se lisait sur son visage, malgré le fait qu'elle avait les yeux bandés. Depuis combien de jours elle était là ? Seul le bon dieu le savait. N'ayant aucun tissu qui recouvrait sa peau. Ne sachant même pas qui lui en voulait tant, pour lui faire subir les pires tortures qu'il y avaient sur terre. 

    Prologue 

    C'est ce jour-là qu'elle vit sa vie défiler, sa vie qui venait à peine d'être commencée, quand ses yeux furent enfin découverts, qu'elle vit son agresseur, la regarder, arme à la main, les yeux remplis de haine, de souffrance et d'amour.

    - Pour...Pourquoi ? Demanda-t-elle. Sans même avoir pu finir sa phrase et que... Il ne voulait pas l'entendre se plaindre, geindre, pleurer, entendre sa voix, simplement. 

    Prologue

    PAN.

    Il ne voulait pas l'entendre, pas la voir supplier de la laisser vivre, car il savait qu'il ne pouvait plus faire machine arrière, qu'il ne pouvait pas la délivrer de ce qui était...

    IMPOSSIBLE.

    " Le plus triste dans une trahison, c'est que cela ne vient jamais de nos ennemis."


  • 01

    Première Partie

     

    01 

    Enfin, c'était la fin de l'année scolaire. Il faisait chaud, beau et on n'avait qu'une hâte, c'était que la journée se termine à la High School de Brooklyn. Cette année avait été plus que fatigante pour tous les élèves et tout ce qu'ils demandaient aujourd'hui, c'était de pouvoir pleinement profiter de l'été. Au programme, piscine, bronzette, football en plein air ou encore shopping sans avoir besoin de se les geler. 

    01 

    C'était le cas, ici de cette jeune fille du nom d'Éva Scott qui était à bout et regardait toutes les cinq minutes l'horloge du lycée. Oui, pour une chose : elle attendait avec impatience l'arrivée de ses deux meilleures amies qui ne n'étaient pas encore arrivées. Pour elle, l'année passait réellement doucement. 

    01 

    Et elle n'était pas la seule. 

    01

    En face d'elle se tenait un garçon du même âge qu'elle, voire, né du même jour avec deux minutes de décalage. Son frère jumeau, Evan Scott. 

    01

    Plus les minutes passaient plus Éva s'impatientait de l'arrivée de ses deux meilleures amies qui n'étaient toujours pas arrivées. Et au vu de son adorable grimace, sa doublure masculine ne put s'empêcher de pouffer de rire.

     

     


  • 02

    Enfin !

    02

    Oui, enfin, ce n'était pas trop tôt.

    02

    Après plus de dix minutes d'attente, Éva n'étant pas patiente, voici les deux jeunes filles tant attendues arrivaient dans l'établissement. Au vu de la tête de leur amie brune, ces deux dernières allaient passer un sale quart d'heure. 

    02 

    - Désolée du retard, Tina s'est encore levée en retard. Informa la blonde, Jessica Baker.

    - Je ne comprends pas pourquoi tu vas encore la chercher alors qu'elle habite à l'opposé de chez nous. Râla la brune blasée de ces deux énergumènes qui lui servaient d'amies.

    En effet, Jessica habitait dans le même quartier qu'Éva. La métisse, Tina Williams, habitait à l'autre bout de la ville. Ce qui faisait un bon bout de chemin du quartier des deux jeunes filles à celui de la jeune fille aux cheveux roses.

    02

    Jessica se mit à côté d'Éva. Celle-ci, toujours en colère contre ses deux meilleures amies, ne préféra même pas se mettre dans leur conversation qui tournait d'ailleurs autour de l'invitation du maire de la ville. En effet, la famille des quatre jeunes personnes ici présentes était invitée chez la famille la plus riche de tout Brooklyn, les Wilson. 

    02 

    Au même moment, un jeune homme arrivait dans leur direction, il les avait repérés de loin.

    Éva aussi l'avait repéré et ne put s'empêcher de faire une nouvelle fois une grimace en signe de défaveur vis-à-vis de l'intrus qui venait d'arriver au lycée, lui qui s'était fait rare ces derniers temps.

    Il enlaça alors Evan par derrière et la grimace d'Éva s'accentua encore plus. Elle ne supportait pas ce jeune homme depuis le début. Ne le sentant pas. Pour elle, il avait des allures très fausses. Brady Hopkins.

    - Tiens, Woody Woodpecker est enfin sorti de sa tanière. Tu sais que l'année a commencé il y a neuf mois. On se demande pourquoi tu es venu aujourd'hui. Cracha Éva avec dédain levant les yeux au ciel. Elle ne pouvait pas s'empêcher de lui lancer des piques.

    02 

    Les piques de la jeune fille ne lui faisaient plus rien depuis un bout de temps.

    - Bonjour à toi aussi Éva. Rajouta-t-il ne faisant même pas attention à sa pique.

    - Tu peux mettre ton bonjour dans ton cul. Ça remplacera autre chose. Railla-t-elle.