• • 51 •

     

    Un peu plus tard dans la soirée, dans une petite maisonnette située au centre de Brooklyn, une femme d’une quarantaine d’année, attendait patiemment son mari. Il avait à priori des comptes à se rendre. Ashley Turner avait trouvé un peu plus tôt en faisant le ménage, des documents que normalement elle n’aurait pas dû trouver. Elle savait que normalement son mari ne lui caché jamais rien. Elle connaissait tous ses faits et gestes, à commencer par cette enquête sur Asher Wilson qu’il avait entamé quelques années auparavant. Elle entendit le cliquetis de la porte d’entrée, puis son mari entrée dans leur cocon.

    - Je suis rentrée Ashley, tu ne devineras jamais avec qui j’étais et qui est notre nouveau chef. 

    - Qui ça ? Cindy ? Je ne savais pas qu’elle était devenue un flic hors pair, à moins qu’il s’agisse d’une nouvelle enquête. Dit Ashley avec un humour noire.

     

    • 51 •

     

    - Cindy… ? Ça fait plus de vingt ans que je n’ai pas vu Cindy est tu me parles d’elle ? Enfin bref, non, ce n’est pas elle. Abby est de retour. J’ai été choqué de la revoir. Tu te rends compte, pendant que nous on la cherche, mademoiselle devient notre nouveau chef…Franchement ou va le monde. Notre chef et plus jeune que nous.

     

    • 51 •

     

    Ashley regarda son mari bizarrement en clignant à plusieurs reprises les yeux essayant d’assimiler toute ses informations. Sa fille, sa chair et son sang était vivante et elle était là quelques parts dans Brooklyn.

     

    • 51 •

     

    - Qu…Comment ça ? Abby… ? Mais… Mais pourquoi n’est-elle pas venue me voir, moi la première. C’est impossible, tu as du halluciner… Depuis combien de temps est-elle de retour ? Va-t-elle bien ? S’il te plait dit moi qu’elle revient vivre à la maison Mathieu. Je…J’espérais que si, elle reviendrait, la première personne qu’elle viendrait voir, c’est moi, sa mère. Tu ne pouvais pas la ramener à la maison de force. C’est ta fille à toi aussi après tout…

     

    • 51 •

     

    - Ecoute, Abby n’est plus la petite fille qu’elle était autrefois. Répondit Mathieu. Ce serait difficile pour moi de la ramener à la maison. Abby n’est plus une enfant, ni une adolescente, c’est une adulte qui à priori sait ce qu’elle fait.

     

    • 51 •

     

    - Sait ce qu’elle fait… Mais tu es inconscient ma parole. Abby a peut-être était kidnappé, battu à mort avant qu’on la relâche.

    - C’est repartie pour un tour. Il faudrait réellement que tu arrêtes de te faire des films, ça devient désespèrent à la longue. Ta fille n’a pas été kidnappée ou battu à mort comme tu dis. Elle était…comment dire… En train d’enquêter sur la mort d’Ethan. Elle est en ce moment infiltrée tout comme moi dans le repaire d’Asher. Tu sais tés bien que la mort d’Ethan l’a affecté à un point que tu ne peux même pas imaginer. Donc arrête de t’imaginer des choses qui pouvait certes mais qui n’est pas arrivé.

    Elle crut très mal entendre tout ce que son cher mari venait de sortir de sa bouche.

    - Abby est en train de faire quoi ? Pour qui ? Chez qui ? Ne me dit pas aussi qu’elle s’est entrainer dans ce guêtapant pour un mort. Je refuse que ma fille se mette en danger pour cette affaire Mathieu. Je m’en fiche, fais ce que tu veux, mais dissuade là, peu importe les moyens que tu importes. Comme tu vas me dire pourquoi tu recherches Cindy !

     

    • 51 •

     

    - Qu… Comment tu sais ? Je veux dire, ça devait rester confidentiel. Ne te fait pas de bile, si je la recherche c’est simplement pour savoir ce qu’elle était devenue. Je te vois venir Ashley, non, je ne suis plus amoureux d’elle et ça, depuis bien longtemps. Tu sais très bien que c’est toi que j’aime. Pourquoi je me justifie. Pourquoi as-tu fouillé dans mes affaires ?

     

    • 51 •

     

    - Ne me fait pas la morale ! Je suis tombé dessus par pur hasard. Alors dit moi, dit moi ce que tu as sue quand tu l’as surveillé ? Qu’elle ait deux mômes qui sont les tient… Non, non, non ne me fait pas ses yeux là, j’ai tout lu Mathieu. Comment as-tu pu aller jusqu’à essayer de savoir si se sont tes gamins ou pas. Qu’es ce que tu t’en fou ? Dit moi Mathieu. DIT MOI ! 

    - S’il te plait, parlons en calmement Ashley. Je voulais simplement savoir. Après tout je me sans concerné. 

    - Concerné de quoi ? N’oublie pas ou est ta place Mathieu. L’avertie Ashley. 

    - Oui…Je sais ou est ma place, il me semble que tu me l’as bien fait comprendre il y a 20 ans. Marmonna Mathieu. 

    - Oui, je sais que tu le sais Mathieu. Redit-elle. Si tu ne veux pas qu’il arrive se que je t’avais juré à cette époque-là, tu as intérêt de rester auprès de moi.

     


  • • 52 •

     

    Un peu plus tard dans la soirée, Evan ne revenait pas de ce qu'il avait bien pu se passer un peu plus tôt. C'était la première fois qu'il montait réellement le ton avec Brady ou qu'il le contredisait jusqu'au bout. Il n'avait pas choisi le chemin pour rentrer chez lui, mais un tout autre : il ne voulait pas rentrer et déprimer comme à chaque fois devant la télé ou dans sa chambre. Il avait décidé de marcher sans s'arrêter... Il n'avait pas capté encore qu'on le suivait depuis un bon moment déjà...

     

    • 52 •

     

    Il avait regardé derrière lui ayant tout à coup ce pressentiment.

    Personne. Il continua son chemin ne calculant plus les personnes qui étaient derrière lui. Ce devait n'être qu'un passant. Evan trouvait ça bizarre, car il n'y avait personne dans la rue. Même pas une mouche ou un pigeon et les commerces étaient déjà fermés.

     

    • 52 •

     

    Il avait continué son chemin et et empruntait un chemin un peu sombre, espérant attraper la personne qui le suivait depuis un bon moment. Sur le coup, il se demandait ce que voulait cette personne. Pourquoi le suivait-elle ? Le connaissait-elle ? Il se mit à regarder l'heure sur son téléphone portable. Il n'aurait pas dû venir dans cet endroit sombre, mais plutôt courir pour essayer de semer la personne qui le suivait jusqu'à présent. Il entendit soudain du bruit et leva la tête pour voir, à qui appartenaient ses bruits de pas.

     

    • 52 •

     

    Mais trop tard, il fut frappé à la tête n'ayant pas eu le temps de voir la personne qui se tenait en face de lui. 

    Il tomba sur le coup et presque inconscient essaya de prendre son téléphone portable qui était à quelques centimètres de lui. Il ne savait pas ce que ces personnes voulaient, il ne savait pas si c'était de l'argent qu'elles voulaient. Mais à la place, dans son crâne, le seul son qu'il entendait était le bruit de tintement de cloche.

    - Ne t'approche plus de Brady. Tu es nuisible pour lui. Ne t'approche plus d'un millimètre si tu ne veux pas qu'on te fasse la peau. Brady est à Morgan, non à toi. 

    Il essaya de se relever, mais en vain. Il avait reçu un autre coup de pied dans le ventre qui le fit se plier sur lui-même. Puis encore un autre.

     

    • 52 •

     

    Apparemment, les trois individus n'avaient pas fini avec lui. Car ils lui infligèrent encore des coups.

    - Brady ne te mérite pas. Oublie-le, une bonne fois pour toutes si tu ne veux pas que la prochaine fois, ce soit Morgan qui se déplace.

     

    • 52 •

     

    Ils partirent ensuite en courant laissant Evan dans un sale état. Il lui fallait de l'aide, il ne pouvait presque plus bouger. Il essaya alors d'atteindre son téléphone et composa alors le premier numéro qui lui venait en tête, celui de Tina Williams. Il essaya de s'asseoir pour pouvoir parler correctement.

    - Putain Evan ! Où es-tu. Tu m'as promis que tu me réserverais une danse. Dit Tina au bout du fil ayant reconnu le numéro du brun. 

    - A...... Aide-moi... Tina. Aide-moi. Balbutia-t-il n'arrivant pas à parler sous la douleur.

     

    • 52 •

     

    - Où es-tu ? Que se passe-t-il ? Ta voix est bizarre. S'inquiéta-t-elle tout à coup. 

    Il essaya de s'éclaircir la gorge pour lui expliquer un peu plus son problème. Mais plus il bougeait, plus il avait mal. Ses agresseurs ne l'avaient pas loupé et il était sûr qu'il allait avoir des hématomes pendant quelques semaines. Comment allait-il dire à ses parents qu'il s'était fait tabasser dans la rue par trois amis de son rival ? Il expliqua sa situation en bégayant par moments à cause de la douleur puis raccrocha.

    Je sens que je vais mourir avant même qu'elles arrivent... Songea-t-il essayant de se trouver une position qui le ferait avoir moins mal. Ce n'était pas gagné, il crut sur le moment que son ventre était en train de se déchirer. Qui était réellement Morgan pour envoyer trois gars sortis de nulle part à sa rencontre.

     


  • Rien à voir avec la scène, il me fallait juste un slow.

    • 53 •

     

     Éva, qui ne voulait pas au début venir, s'amusait comme une petite folle. Elle avait trouvé enfin quelqu'un de potentiel avec qui discuter sans qu'elle ne se prenne la tête.

     

    • 53 •

     

    Certes, elle avait ses amis, mais là, c'était autre chose. Quelqu'un lui plaisait pour la première fois. Et pourtant, c'était la deuxième fois qu'elle le voyait.

     

    • 53 •

     

    Elle souriait toute seule. « Enfin quelqu'un de potable dans cette vie ». Elle se sentait bien à l'instant. Pourtant, la soirée avait mal commencé. Elle ne s'était pas mise dans l'ambiance du tout. C'est vrai qu'après tout, rien n'avait été satisfaisant pour ses beaux yeux. La vie n'était pas satisfaisante pour elle. 

    C'est vrai qu'elle avait remarqué Asher quand il était arrivé bras dessus bras dessous avec la blonde un peu bimbo qui l'accompagnait, quelques jours plus tôt. Et vu à la manière dont il se comportait avec elle, elle avait deviné qu'ils ne sortaient pas du tout ensemble.

    - Heureusement qu'Evan n'est pas dans les parages, il me tuerait vivante s'il me voyait flirter avec quelqu'un de plus âgé que moi et qui a fini l'école. Songea-t-elle essayant de croiser les yeux identiques à elle dans la boîte de nuit.

     

    • 53 •

     

    Et en plus de ça, son apollon sentait bon.

    Franchement, ça serait bien de rester comme ça pour une éternité. Il la fit tournoyer pour la reprendre dans sa position initiale. Ce gars avait toutes les qualités requises pour être un parfait petit ami. Elle pensa tout à coup à la blonde qui était avec lui quelques jours auparavant. Franchement, mais qu'est-ce qu'il lui trouve. C'est vrai ça, tous les mecs aiment ce genre de personne, sexy et complètement débile.

     

    • 53 •

     

    Sur le coup, elle pensa qu'elle était chanceuse, danser avec l'armure à glace qu'était Asher. Ce qu'elle avait pu apercevoir chez les Wilson. D'ailleurs, elle avait bien vu qu'il ne s'entendait pas avec sa belle-mère et son père. Elle n'était normalement pas de nature curieuse, mais avec lui, c'était autre chose, elle voulait en savoir plus. Soudain, elle vit Tina avancer vers elle... 

    - J'espère pour elle qu'elle ne vient pas gâcher ce moment, j'ai vraiment envie d'avoir ce gars. Trace ta route. Trace ta route. Se dit-elle, jusqu'à ce que la jeune Williams se pointe une bonne fois pour toutes devant elle. Tina tu fais chier.

     

    • 53 •

     

    Effectivement, Tina s'arrêta devant eux en panique...

    - Quoi ? Demanda Éva pour faire parler plus vite son amie encore muette. Tu as la tête de quelqu'un qui va annoncer un mort. Sur le coup, Éva plaisantait, mais gardait quand même son air sérieux.

    - Il faut qu'on s'en aille et sur-le-champ. Commença-t-elle. Evan... Il... Evan nous attend près de chez Brady. Annonça Tina, elle ne voulait pas faire paniquer son amie, surtout pas en présence d'un inconnu.

    - Et... Demanda Éva, agacée.

     

    • 53 •

     

    Effectivement, Tina s'arrêta devant eux en panique...

    - Quoi ? Demanda Éva pour faire parler plus vite son amie encore muette. Tu as la tête de quelqu'un qui va annoncer un mort. Sur le coup, Éva plaisantait, mais gardait quand même son air sérieux.

    - Il faut qu'on s'en aille et sur-le-champ. Commença-t-elle. Evan... Il... Evan nous attend près de chez Brady. Annonça Tina, elle ne voulait pas faire paniquer son amie, surtout pas en présence d'un inconnu.

    - Et... Demanda Éva, agacée.