• • 06 •

     

    Pour ce vendredi soir, Evan Scott s'était allongé dans le canapé du salon de l'appartement qu'il partageait avec ses parents et sa sœur Éva. Il regardait l'une de ses séries préférées qu'il n'avait pas pu regarder, en replay. The Walking Dead. Sa jumelle n'était pas encore rentrée et ses parents étaient encore au travail. 

     

    • 06 •

     

    Bien qu'il essayait de suivre sa série, il était complètement dans ses pensées. Dans une autre dimension.

    En effet, il était choqué de voir son petit ami se pointer au lycée aujourd'hui alors que ça faisait quelques mois qu'il n'était pas venu, et qu'il lui dit avoir des problèmes familiaux qui l'empêchaient de venir. D'ailleurs en parlant de ça, celui-ci lui avait fait faux bond la veille alors qu'il lui avait promis de le voir. Celui-ci lui avait quasiment posé un lapin et ne l'avait pas du tout contacté. Evan n'était pas comme sa sœur, il était beaucoup plus naïf qu'elle et beaucoup trop gentil. Il laissait tout passer à Brady et lui pardonnait à chaque fois.

     

    • 06 •

     

    Tellement dans ses réflexions, il n'entendit pas Éva ouvrir la porte avec fracas et crier ''Je suis entrée'' de la porte d'entrée. 

     

    • 06 •

     

    Celle-ci fit la grimace quand elle vit la lumière dans la maison mais n'entendit aucun son sauf celui de la télé. Elle se disait que ses parents avaient dû laisser la télé allumée, étaient partis sans l'éteindre et qu'un cambrioleur était dans sa maison quoique pas fute-fute pour laisser la lumière allumée. Elle essayait de regarder autour d'elle pour voir s'il n'y avait rien de tranchant, de fin, long et solide pour pouvoir taper le cambrioleur. Elle s'avança tout de même tout doucement dans la pièce quand elle vit une silhouette familière allongée comme un mort sur le canapé du salon.

    - Putain, Chouchou, tu m'as fait peur. Se plaignit la brune en mettant sa main sur son cœur.

     

    • 06 •

     

    Evan sortit tout à coup de ses pensées pour faire face à sa sœur qui se tenait debout en face de lui.

    - Laisse-moi deviner, tu as pensé qu'il y avait un cambrioleur et tu as cherché un truc pour le frapper. Pouffa de rire Evan, ce n'était pas la première fois que sa sœur lui faisait le coup.

    - Laisse-moi de la place. Lui dit-elle en lui faisant la grimace et alors qu'il se poussait un peu. Elle ne lui avait même pas répondu.

     


  • • 07 •

     

    Éva n'était pas dupe, si son frère ne lui avait pas répondu un peu plus tôt quand elle était arrivée dans l'appartement, c'est que quelque chose le tracassait. Et il ne fallait pas être devin pour savoir ce que celui-ci pensait encore à ce ''fauteur de trouble'' et ''Petit copain en toc'' d'Evan.

     

    • 07 •

     

    Evan était bien dans cette position, installé entre les jambes de sa sœur qui lui caressait la tête sachant très bien qu'il adorait ça. Le silence lui suffisait, mais Éva n'était pas de cet avis. Il fallait qu'elle lui dise ce qu'elle pensait de Brady, même si elle allait se répéter. Ce n'était pas la première fois après tout qu'ils avaient cette conversation.

    Éva cherchait ses mots, ne voulant pas dire encore une fois la même chose, ce qu'il avait déjà entendu auparavant. Non cette fois-ci, il fallait qu'il entende d'autres mots. Éva savait très bien quelle personnalité avait Evan. Bien qu'ils étaient jumeaux, tous les deux n'avaient pas du tout le même caractère. Si Éva avait été à la place de son jumeau, cela ferait longtemps qu'elle aurait envoyé ''ce petit ami en toc'' se faire pendre.

    - Je sais à quoi tu penses. Lui avoua-t-elle en lui frottant nonchalamment la tête.

    - Je sais que tu sais. Lui avoua-t-il à son tour en inspirant bruyamment. 

     

    • 07 •

     

    Même s'il était bien dans cette position. Evan s'assit, laissant sa sœur faire de même, même si celle-ci paraissait frustrée. Il savait qu'elle allait entamer la conversation et il ne voulait pas l'entendre. Mais à quoi bon de fuir quand on a une sœur du style d'Éva qui est capable de faire un scandale si on bouge de sa place et si ne veut pas l'écouter. elle était capable du pire.

    - Alors tu attends quoi pour rompre avec lui ? Lui demanda-t-elle.

    Il ne répondit pas. Elle savait qu'il était trop amouraché de ce fauteur de trouble.

     

    • 07 •

     

    Elle inspira bruyamment à son tour puis se leva pour aller dans sa chambre.

    - Tu sais quoi ? Tu m'énerves. Ne viens pas pleurer s'il te fait encore une misère. Tu l'auras cherché. Il n'y a pas marqué psychologue sur mon front. Lui dit-elle frustrée du mutisme de son frère.

    - Je ne t'ai rien demandé cette fois-ci. Grogna-t-il n'ayant pas bougé d'un poil.

     


  • • 08 •

     

    Peu de temps après le départ de son ami Izaac, Asher reçut la visite de celle qu'il ne voulait pas voir aujourd'hui. Quand il la vit arriver à l'intérieur de son bureau, il n'avait pas pu s'empêcher de faire la grimace. Avant même de pouvoir lui dire de dégager, la jeune fille était déjà assise en face de lui d'une manière très provocante comme à son habitude. À ce moment-là, il n'avait qu'une envie, lui tirer une balle dans la tête avec le pistolet qui était installé devant lui sur la table. Abby Turner lui donnait toujours un mal de tête sauf quand il avait besoin d'elle pour se vider comme il le disait. 

    Celle-ci n'attendait qu'une chose de son ''Petit ami'', qu'il l'invite au dîner de famille que le père d'Asher organisait. Oui, elle était au courant. Elle avait dû l'entendre de la bouche d'un des amis du brun ou quelques choses comme ça. Et pour avancer les choses, elle n'avait qu'une solution, le faire en parler sans passer par la discussion. Et Abby savait y faire.

    - On se voit demain ? Demanda-t-elle d'une voix sensuelle et lui faisant son sourire ravageur. 

     

    • 08 •

     

    Asher la regarda de haut en bas, ou plutôt de droite à gauche vu la manière dont elle était assise pour distinguer ses pieds et sa tête. De toute manière pour faire criser son père quoi de mieux que d'emmener une fille qui s'habillait toujours comme une prostituée et qui travaillait dans un club de strip-tease. Il inspira bruyamment cette fille savait comment y faire pour emmener la discussion là où il ne fallait pas. Il avait remarqué après tout.

    - Je suis occupé. Pourquoi tu veux venir ?

     

    • 08 •

     

    La conversation intéressa tout à coup la blonde qui s'installa confortablement sur sa chaise. Elle l'avança et mit sa tête dans ses mains. Elle attendait la suite, mais apparemment le brun ne disait rien attendant la réponse de la jeune fille. Elle préféra faire l'innocente. Faire comme si elle n'était pas au courant de ce fameux repas.

    - Où ça ?

    - Chez mes parents demain.

    - C'est une rencontre officielle ? Si Asher avait eu l'eau dans sa bouche, il la lui aurait rejetée en pleine face.

    - Si tu le dis. Répondit-il.

    - Et comment dois-je m'habiller ? Il eut une réflexion. De toute manière, il n'y avait rien dans sa garde-robe qui plairait à ses parents et il était hors de question qu'il use son argent pour lui offrir une robe.

     

    • 08 •

     

    - Fais comme tu veux. Souffla-t-il blasé. Il ne voulait qu'une chose, c'était qu'elle dégage de sa vue tout de suite. Il ne savait même pas quoi lui dire. Après tout, ils ne parlaient jamais réellement ensemble, ils couchaient.