• Et dire que...

     

    Et dire que... LES ATKINS/BAKER DEVAIT AVOIR UN DEUXIÈME ENFANT... Exactement, il devait avoir une petite blonde du nom d'Héléna Atkins, seule fille de James Atkins, du coup elle devait être la petite sœur de Jessica ou plutôt la petite demi-sœur. Mais j'ai trouvé qu'elle n'aurait aucune utilité dans l'histoire et j'ai préféré la supprimer de l'histoire. Peut-être qu'elle naîtra plus tard. 

    Et dire que... L'HISTOIRE DEVAIT COMMENCER DANS LA MAISON SCOTT OU CINDY APPEL SES ENFANTS... En effet, mais j'ai trouvé ça trop nul, il n'y a pas assez d'action et ça ne concorder pas avec la suite de l'histoire. Donc il me fallait le début original.

    Et dire que... ASHER ET EVA DEVAIENT SE CONNAITRE L'HORS D'UNE AGRESSION... Là aussi ce n'était pas nécessaire que ça se passe comme ça, c'est pour ça que j'ai préféré laisser tel que la première version. Je suis réellement sadique comme fille.

     


    votre commentaire
  • 55

    55

    Tina et Jessica suivirent Éva dans la ruelle. La brune s'était mise à genoux regardant les marques sur le visage de son frère. S'il respirait c'est qu'il n'était pas amoché tant que ça. Encore heureux qu'ils n'avaient pas tabassé à mort Evan. Peut-être était-ce réellement un règlement de comptes...

    55

    Tina tapa sur la joue d'Evan essayant d'avoir un quelconque signe de vie.

    - Non Tina, je ne suis pas mort... Comme si je n'avais pas déjà mal, tu es obligée de me taper encore plus. Dis-le si tu veux que je meurs plus vite. Dit Evan, les yeux clos.

    - Qui t'a fait ça ? C'est Brady ? Je savais que c'était un mec louche. Quand je t'avais dit de rompre avec lui. Lui dit Éva en essayant de le soulever pour le mettre debout.

    - Éva lâche-le. Réprimanda Jessica. Il nous le dira peut-être tout à l'heure.

    - Non, je veux savoir maintenant. Evan, il faut que tu en parles à papa. Peut-être que lui pourra faire quelque chose aux personnes qui t'ont fait ça. As-tu vu leurs visages ? À quoi ressemblaient-ils ? Vieux, jeunes ? Ou encore beaux, moches ou c'était des filles...

    - Éva ! Arrête tes questions. Il n'est réellement pas en état de répondre pour le moment. Ton père ne fera rien s'il ne sait pas ce qui s'est réellement passé. Car il n'est pas censé savoir que vous avez été en boîte de nuit ce soir. N'oublie pas ça. Lâcha Jessica.

    - Oui Éva. Attendons qu'il aille mieux. Gronda à son tour Tina un peu trop sérieuse depuis le début de cette histoire.

    - Parlez comme si je n'étais pas là. Dit Evan. Vous parlez trop. Je ne sais pas ce qu'il sait réellement passé. Si je le savais, je vous l'aurais dit.

    55

    - EVANNNN ! S'exclama Éva. Tout le monde sait que tu préfères souffrir que de dire réellement ce qui s'est passé. Donc ne fais pas le dur.

    - Un point pour Éva, Evan. Ce qu'il te faudrait, c'est de la torture pour te faire avouer ce qui s'est réellement passé.

    - Bande de rabat-joie. Lâcha Evan.

    - Bah ouais. Mais tu vas nous dire quand même ce qu'il t'est réellement arrivé.

    - Humm... Peut-être. Dit-il en soulevant les épaules avec difficulté.

    - Oh que si tu vas nous dire ce qui s'est passé. Sinon, je te jure que tu vas le regretter.

    - Bouh... Arrête Éva, tu fais peur.

    - Fais attention, je ne répondrai plus de mes actes, jeune Padawane.
     

    *
    *    *

    55

    La journée venait enfin de se terminer pour Franck, une journée très épuisante. Il pensait au départ juste assister à la réunion puis ensuite rentrée chez lui. Il était minuit tout de même. Il rejoignit donc sa femme assise sur le canapé.

    - Je pensais que tu rentrais après ta réunion ! À moins qu'elle se soit éternisée. Tu devrais demander une augmentation si c'est comme ça.

    - Je le pense, moi aussi... Marmonna Franck.

    - Non mais c'est vrai ! Je pensais que vu que tu es en vacances, on allait enfin pouvoir profiter, toi et moi ! Mais franchement, te faire venir à 6h du matin pour une réunion de dernière minute, ils ont un de ces culots. Je pense que tu devrais sérieusement y penser. S'exclama la mère de famille.

    - Il s'est passé trop de choses aujourd'hui pour que je pense à une éventuelle augmentation. Je pense que tu as raison. Mathieu est de retour et on doit travailler ensemble sur une affaire ! Et devine qui est notre chef ? Abby Turner, la petite amie d'Asher Wilson ! Enfin sous couverture. C'est bien la fille de Mathieu. S'exclama à son tour Franck d'une traite.

    - Haha. Tu vois ! Je te l'avais dit. Minute, elle ne m'avait pas l'air d'un agent quand on l'a vue, mais plutôt d'une prostituée. Tu es sûr que c'était elle et pas un sosie ? Demanda Cindy sceptique, rien ne pouvait être impossible après tout.

    - Je t'assure que c'était bien elle. Il n'y a pas 45 Abby Turner dans Brooklyn. Elle nous a collée une nouvelle affaire. Avoua Franck sûr de lui.

    - C'est pour ça que tu rentres tard. Éva dort chez Tina ce soir et Evan... Il doit être encore chez Brady ! Je pensais qu'on allait se faire une petite soirée en amoureux....

    55

    - Je sais, je pensais aussi passer la soirée avec toi. Cependant, avec la nouvelle affaire qu'elle nous à coller, je devais rester au poste pour l'étudier !

    - Tu veux m'en parler ? C'est si important que ça ? Cette affaire a l'air de te chagriner un peu. Lui dit sa femme en posant sa main sur son épaule.

    - C'est confidentiel. La réprimanda-t-il.

    - Comme, tu veux !

    - Bon ! Rétorqua-t-il en fin de compte. Nous enquêtons sur Asher Wilson, le fils de ton patron. Apparemment, il n'a pas l'air blanc comme neige. Il fait du trafic illégal et il est soupçonné du meurtre de plusieurs personnes...

    -... Hein... Lui coupa-t-elle la parole.

    - Ashley Turner s'est infiltrée dans son réseau depuis pas mal de temps pour essayer de trouver le plus de preuves possible.

    - Tu déconnes là, j'espère .

    - Non... C'est un truc de fou... Les petites enquêtes qu'on faisait bien avant et qui nous ont emmenés nulle part, elle nous les a résolues en un claquement de doigts. Je ne sais pas si tu te rends compte un peu. C'est pour ça que tu as vu Abby chez les Wilson. Elle se fait passer pour une strip-teaseuse. Expliqua Franck.

    - Ce que tu veux me dire... C'est que le fils de mon patron est... Genre... Le patron de la mafia... Pas possible.

    - Exactement ! Mais comme on n'a pas assez de preuves sur lui, il faut que tout le monde s'y mette. C'est pour ça que certains sont déjà sur le terrain. Je suis tout autant choqué que toi. S'offusqua le brun.

    - Absurde... Tu viens de m'en apprendre une bonne là. Je pensais qu'il était distant juste parce qu'il était mal à l'aise en présence de son père.

    55

    - Moi aussi... Surtout, garde ces informations pour toi. Termina-t-il une bonne fois pour toutes.

    55


  • 54

    Tina souffla, elle n'avait pas été du tout claire dans ses explications.

    - Evan s'est embrouillé avec Brady et il s'est fait agresser dans la rue près de chez Brady. C'est mieux comme ça. Il faut qu'on y aille maintenant.

    - QUOI ?!! S'exclama Éva, une fois que les informations avaient percuté son cerveau. Et c'est que maintenant que tu me le dis ? Lui dit-elle, sidérée.

    - Bah, tu étais occupée et je te cherchais partout.

    - Pas de souci. Confirma-t-il tout de même un peu déçu à son tour. Quoiqu'il s'était rapproché d'elle avec de mauvaises intentions, elle ne lui était pas restée indifférente. Il voulait la revoir et même si ça ne faisait pas partie du plan. Après tout, il n'avait pas encore donné son accord à Mathieu. Il savait à cet instant qu'il la voulait. Après tout maintenant elle était majeure, vaccinée et consentante.

    - Pas de souci. Confirma-t-il tout de même un peu déçu à son tour. Quoiqu'il s'était rapproché d'elle avec de mauvaises intentions, elle ne lui était pas restée indifférente. Il voulait la revoir et même si ça ne faisait pas partie du plan. Après tout, il n'avait pas encore donné son accord à Mathieu. Il savait à cet instant qu'il la voulait. Après tout maintenant elle était majeure, vaccinée et consentante.
     

    *
    *   *

    Sur la route, Éva maudissait ceux qui avaient pu agresser son frère et Brady lui-même. Elle était sûre et certaine que c'était encore de sa faute. Elle ferait la peau à ceux qui s'en étaient pris à son jumeau.

    - Éva, la situation n'est pas très alarmante, alors arrête de t'énerver. Lui dit Jessica sur la route, c'était la première des trois à avoir été informée de l'état non trop critique d'Evan.

     - Mets-toi à ma place cinq minutes veux-tu ? Je savais que Brady était un connard de première ! Regarde, il est même allé jusqu'à envoyer des petits voyous le tabasser. Il est grand temps qu'on fasse justice.

    - Justice de quoi, Éva ? Nous ne faisons pas le poids, contre personne d'ailleurs. Alors, je ne te suivrai pas dans ta quête de la justice. Tu délires complètement ! Tu te prends pour Wonder Woman ?  Tu crois que tu es à l'épreuve des couteaux et des balles ? Que tu es un maître des arts martiaux ? Alors, s'il te plaît arrête tes conneries.

    - Il faut bien faire quelque chose contre ces charlatans. Parce qu'après tout, c'est lui qui est derrière ça. Dit Éva.

    Jessica souffla désespérément tandis que Tina, elle, leva les yeux au ciel. Leur amie était irrécupérable.

    - Brady, Brady, Brady. Il t'a fait quoi Brady pour que tu sois comme ça avec lui ? Tu ne nous as jamais expliqué. Il est sympa, enfin avec nous. Je ne comprends pas pourquoi tu le détestes autant ? Autant l'accepter comme beau-frère, après tout, il sort avec Vavanne. Mais Brady, je ne sais pas si c'est vraiment lui ou pas.

    - Certes, ça peut être Brady, mais si c'était quelqu'un d'autre comme des racketteurs ou des personnes que ton frère a pu offenser de lui-même. Tu sais très bien que vous avez plus d'ennemis que d'amis à Brooklyn. Je ne sais pas comment vous faites tous les deux pour vous faire malaimer des autres. Je sais qu'il y a des gens qui jalousent votre relation de frère et sœur. Mais tu crois sincèrement que c'est à toi de faire la justice ? Il y a des flics pour ça. Demande plutôt à ton père de régler cette histoire, c'est lui le flic pas nous. Et puis, Brady, je ne pense pas trop que ce soit lui, il n'a jamais été méchant, ni avec nous, ni avec Evan. Leurs problèmes du couple ne te regardent pas Éva. Laisse-les régler leurs histoires et ensuite, si lui, il a besoin de toi, il viendra te voir.

    Tina tourna la tête et vit un corps par terre qu'elle reconnut être Evan.

    - OH MERDE ! Les filles, regardez par là. À force de parler, je n'avais même pas remarqué qu'on était déjà arrivées.

    - Allons voir si c'est bien Vavanne avant que celui-ci ne meure sur place. Dit Éva en allant vers son frère qui était allongé sur le dos essayant d'oublier a priori la douleur et attendant les filles.


  • 53

    Rien à voir avec la scène, il me fallait juste un slow.

    53

     Éva, qui ne voulait pas au début venir, s'amusait comme une petite folle. Elle avait trouvé enfin quelqu'un de potentiel avec qui discuter sans qu'elle ne se prenne la tête.

    53

    Certes, elle avait ses amis, mais là, c'était autre chose. Quelqu'un lui plaisait pour la première fois. Et pourtant, c'était la deuxième fois qu'elle le voyait.

    53

    Elle souriait toute seule. « Enfin quelqu'un de potable dans cette vie ». Elle se sentait bien à l'instant. Pourtant, la soirée avait mal commencé. Elle ne s'était pas mise dans l'ambiance du tout. C'est vrai qu'après tout, rien n'avait été satisfaisant pour ses beaux yeux. La vie n'était pas satisfaisante pour elle. 

    C'est vrai qu'elle avait remarqué Asher quand il était arrivé bras dessus bras dessous avec la blonde un peu bimbo qui l'accompagnait, quelques jours plus tôt. Et vu à la manière dont il se comportait avec elle, elle avait deviné qu'ils ne sortaient pas du tout ensemble.

    - Heureusement qu'Evan n'est pas dans les parages, il me tuerait vivante s'il me voyait flirter avec quelqu'un de plus âgé que moi et qui a fini l'école. Songea-t-elle essayant de croiser les yeux identiques à elle dans la boîte de nuit.

    53

    Et en plus de ça, son apollon sentait bon.

    Franchement, ça serait bien de rester comme ça pour une éternité. Il la fit tournoyer pour la reprendre dans sa position initiale. Ce gars avait toutes les qualités requises pour être un parfait petit ami. Elle pensa tout à coup à la blonde qui était avec lui quelques jours auparavant. Franchement, mais qu'est-ce qu'il lui trouve. C'est vrai ça, tous les mecs aiment ce genre de personne, sexy et complètement débile.

    53

    Sur le coup, elle pensa qu'elle était chanceuse, danser avec l'armure à glace qu'était Asher. Ce qu'elle avait pu apercevoir chez les Wilson. D'ailleurs, elle avait bien vu qu'il ne s'entendait pas avec sa belle-mère et son père. Elle n'était normalement pas de nature curieuse, mais avec lui, c'était autre chose, elle voulait en savoir plus. Soudain, elle vit Tina avancer vers elle... 

    - J'espère pour elle qu'elle ne vient pas gâcher ce moment, j'ai vraiment envie d'avoir ce gars. Trace ta route. Trace ta route. Se dit-elle, jusqu'à ce que la jeune Williams se pointe une bonne fois pour toutes devant elle. Tina tu fais chier.

    53

    Effectivement, Tina s'arrêta devant eux en panique...

    - Quoi ? Demanda Éva pour faire parler plus vite son amie encore muette. Tu as la tête de quelqu'un qui va annoncer un mort. Sur le coup, Éva plaisantait, mais gardait quand même son air sérieux.

    - Il faut qu'on s'en aille et sur-le-champ. Commença-t-elle. Evan... Il... Evan nous attend près de chez Brady. Annonça Tina, elle ne voulait pas faire paniquer son amie, surtout pas en présence d'un inconnu.

    - Et... Demanda Éva, agacée.

    53

    Effectivement, Tina s'arrêta devant eux en panique...

    - Quoi ? Demanda Éva pour faire parler plus vite son amie encore muette. Tu as la tête de quelqu'un qui va annoncer un mort. Sur le coup, Éva plaisantait, mais gardait quand même son air sérieux.

    - Il faut qu'on s'en aille et sur-le-champ. Commença-t-elle. Evan... Il... Evan nous attend près de chez Brady. Annonça Tina, elle ne voulait pas faire paniquer son amie, surtout pas en présence d'un inconnu.

    - Et... Demanda Éva, agacée.


  • 52

    52

    Un peu plus tard dans la soirée, Evan ne revenait pas de ce qu'il avait bien pu se passer un peu plus tôt. C'était la première fois qu'il montait réellement le ton avec Brady ou qu'il le contredisait jusqu'au bout. Il n'avait pas choisi le chemin pour rentrer chez lui, mais un tout autre : il ne voulait pas rentrer et déprimer comme à chaque fois devant la télé ou dans sa chambre. Il avait décidé de marcher sans s'arrêter... Il n'avait pas capté encore qu'on le suivait depuis un bon moment déjà...

    52

    Il avait regardé derrière lui ayant tout à coup ce pressentiment.

    Personne. Il continua son chemin ne calculant plus les personnes qui étaient derrière lui. Ce devait n'être qu'un passant. Evan trouvait ça bizarre, car il n'y avait personne dans la rue. Même pas une mouche ou un pigeon et les commerces étaient déjà fermés.

    52

    Il avait continué son chemin et et empruntait un chemin un peu sombre, espérant attraper la personne qui le suivait depuis un bon moment. Sur le coup, il se demandait ce que voulait cette personne. Pourquoi le suivait-elle ? Le connaissait-elle ? Il se mit à regarder l'heure sur son téléphone portable. Il n'aurait pas dû venir dans cet endroit sombre, mais plutôt courir pour essayer de semer la personne qui le suivait jusqu'à présent. Il entendit soudain du bruit et leva la tête pour voir, à qui appartenaient ses bruits de pas.

    52

    Mais trop tard, il fut frappé à la tête n'ayant pas eu le temps de voir la personne qui se tenait en face de lui. 

    Il tomba sur le coup et presque inconscient essaya de prendre son téléphone portable qui était à quelques centimètres de lui. Il ne savait pas ce que ces personnes voulaient, il ne savait pas si c'était de l'argent qu'elles voulaient. Mais à la place, dans son crâne, le seul son qu'il entendait était le bruit de tintement de cloche.

    - Ne t'approche plus de Brady. Tu es nuisible pour lui. Ne t'approche plus d'un millimètre si tu ne veux pas qu'on te fasse la peau. Brady est à Morgan, non à toi. 

    Il essaya de se relever, mais en vain. Il avait reçu un autre coup de pied dans le ventre qui le fit se plier sur lui-même. Puis encore un autre.

    52

    Apparemment, les trois individus n'avaient pas fini avec lui. Car ils lui infligèrent encore des coups.

    - Brady ne te mérite pas. Oublie-le, une bonne fois pour toutes si tu ne veux pas que la prochaine fois, ce soit Morgan qui se déplace.

    52

    Ils partirent ensuite en courant laissant Evan dans un sale état. Il lui fallait de l'aide, il ne pouvait presque plus bouger. Il essaya alors d'atteindre son téléphone et composa alors le premier numéro qui lui venait en tête, celui de Tina Williams. Il essaya de s'asseoir pour pouvoir parler correctement.

    - Putain Evan ! Où es-tu. Tu m'as promis que tu me réserverais une danse. Dit Tina au bout du fil ayant reconnu le numéro du brun. 

    - A...... Aide-moi... Tina. Aide-moi. Balbutia-t-il n'arrivant pas à parler sous la douleur.

    52

    - Où es-tu ? Que se passe-t-il ? Ta voix est bizarre. S'inquiéta-t-elle tout à coup. 

    Il essaya de s'éclaircir la gorge pour lui expliquer un peu plus son problème. Mais plus il bougeait, plus il avait mal. Ses agresseurs ne l'avaient pas loupé et il était sûr qu'il allait avoir des hématomes pendant quelques semaines. Comment allait-il dire à ses parents qu'il s'était fait tabasser dans la rue par trois amis de son rival ? Il expliqua sa situation en bégayant par moments à cause de la douleur puis raccrocha.

    Je sens que je vais mourir avant même qu'elles arrivent... Songea-t-il essayant de se trouver une position qui le ferait avoir moins mal. Ce n'était pas gagné, il crut sur le moment que son ventre était en train de se déchirer. Qui était réellement Morgan pour envoyer trois gars sortis de nulle part à sa rencontre.